Tiers-payant & Reste à charge

Tiers payant 

La mutualité Française a toujours soutenu le tiers payant qui favorise l’accès aux soins pour tous notamment les personnes les plus fragiles. En effet, rappelons que le tiers-payant est un système qui permet, sous certaines conditions, d’être dispensé des frais de santé. Il peut s’agir d’une dispense partielle ou totale selon les cas. Le professionnel sera directement rémunéré par l’Assurance Maladie et la complémentaire santé, ce qui évite au patient d’avancer une somme d’argent. C’est pour cela qu’un amendement relatif au tiers payant a été adopté pour 2021 qui permettra de généraliser le tiers payant intégral sur les équipements et les soins du panier 100% santé. Néanmoins, la réussite du tiers payant dépend bien évidement de l’engagement de tous les acteurs c’est-à-dire des professionnels de santé mais aussi de des éditeurs de logiciels qui doivent se voir appliquer les mêmes obligations. A ce jour, les mutuelles ont largement montré leur mobilisation suite à la mise en place de ce  dispositif.

Reste à charge 

Les complémentaires santés jouent un rôle primordial dans la couverture des dépenses de santé y compris hospitalières. Les remboursements des complémentaires santés augmentent rapidement ce qui permet de contenir le reste à charge final des Français. En effet, nous pouvons  constater une évolution de 3,2% par an des dépenses de santé et des dépenses hospitalières ce qui a engendrer une augmentation de 3,7% par an des remboursements des complémentaires santés pour les dépenses santé et une augmentation de 5,3% par an pour les dépenses hospitalières.      
Néanmoins, nous pouvons remarquer des inégalités en ce qui concerne les restes à charges pour les dépenses hospitalières. Ceux-ci peuvent s’avérer élevés et très variable en fonction de l’âge et du lieu d’habitation. A titre d’exemple, le reste à charge peut atteindre 1200 euros pour les personnes âgées de 80 ans soit près de 2 fois plus que la moyenne. Il varie également beaucoup d’un département à l’autre comme cela a été signalé précédemment puisque il est de 115€ dans le Haut Rhin contre 428 euros dans l’Orne. La différence est donc assez importante.      
Ainsi, les mutuelles contribuent en grande partie à réduire les inégalités  et la facture des français. Par exemple, sur le reste à charge laissé après intervention de la sécurité sociale, les mutuelles ont remboursé en moyenne 72%  de ce reste à charge. Concernant le reste à charge hospitalier  laissé après intervention de la sécurité sociale, les mutuelles en remboursent en moyenne 90%. Les complémentaires santé jouent donc un rôle essentiel et permettent de limiter au maximum le reste à charge des français.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *