Soins dentaires – La Sécurité Sociale ne remboursera bientôt plus autant

Tout le monde le sait … avec un déficit qui a atteint 19.6 milliards d’euros, la situation financière de la Sécurité Sociale est mise à mal.
Pour réduire ce déficit, le 15 juin 2023, le ministère de la Santé et de la Prévention a annoncé vouloir transférer aux complémentaires santé la somme de 500 millions d’euros liés aux frais dentaires ce qui aura mécaniquement des conséquences sur les cotisations et l’accès aux soins.

Mais, rappelons que 45% des français reconnaissent que leur budget santé pèse déjà lourd dans leurs dépenses (Baromètre Sofinco – Juillet 2022)

Un choix incompréhensif et unilatéral

La Sécurité Sociale baissera, à compter du 1er octobre 2023, la prise en charge des soins dentaires qui passera de 70% à 60%.

A charge des assurés et des complémentaires santé de compenser ce déremboursement.

Les Fédérations et Unions des organismes de Complémentaire Santé (FNMF, UNOCAM, France Assureurs, CTIP) regrettent cette décision amère prise sans aucune concertation et contraire aux enjeux et besoins de notre système de santé.

Vers une hausse des cotisations

L‘investissement des complémentaires santé est déjà important dans le domaine dentaire.

La réforme du 100% santé pour l’accès aux soins et l’amélioration de la prévention connait toujours un haut niveau de dépenses pour les mutuelles.

Le transfert de charges aura un impact important sur l’équilibre économique des organismes complémentaires et risque de peser encore plus lourd sur le niveau des cotisations.